Les courtisans

N. Lygeros




Ils étaient toujours auprès des puissants
comme si la force pouvait traverser
les parois opaques de la lâcheté.
Et pourtant malgré leur ignorance
les courtisans tentaient de corrompre
le moindre de leurs désirs.
Les conseils et les ordres n’avaient de sens
car les souhaits exaucés étaient l’ultime.
Ils existaient par procuration
et condamnaient les hommes libres
qui osaient vivre seuls dans le néant,
l’unique création des courtisans.







free counters


Opus