L’homme de l’histoire

N. Lygeros




Quand nous voulons la reconnaissance du génocide
c’est pour rendre hommage au passé,
c’est un devoir de mémoire.
Quand nous voulons la pénalisation de la négation
c’est pour sauver l’honneur de l’avenir
c’est une question de dignité.
Car si nous acceptons le refus
nous ne serons plus des hommes de l’histoire
mais ceux d’un passé sans avenir.







free counters


Opus