Civilisation d’antan

N. Lygeros




Nous gravîmes les marches du palais
pour pénétrer dans le jardin secret
où nous attendait la statue d’airain.
Son allure nous sembla familière
mais il fallut l’écriture pour résoudre le mystère.
La statue était muette comme l’homme
car les mots étaient de trop.
Il suffisait de considérer le jardin
pour saisir l’étendue de son œuvre
et pour saluer le silence séculaire.







free counters


Opus