Pauvre de nous

N. Lygeros




Nous aimions goûter des mets rares
et pourtant si simples.
Les bonbons de fleurs
nous montraient de nouveaux champs.
Les oublies nous rapportaient
de la douceur des roses des sables.
Et le bâton de réglisse
résistait quand nous mâchions le temps.
Certains ne les appelaient pas des mets
mais c’étaient les nôtres
et nous, nous savions que nous n’avions rien d’autre
alors nous les aimions ainsi
pour toujours
et sans regret.







free counters


Opus