Transcription de la lettre d’Alexandre Carathéodory à Stéphanos Chryssidhys du 10 Février 1888

N. Lygeros




                        Samos. Le 10/22 Février 88.

            Mon cher Chryssidy Effendi
Je vous confirme ma lettre du 8/20 con-
cernant l’envoi du solde de vos états de
Janvier, et je vous accuse en même
temps réception de vos deux lettres du
4/16, ainsi que de votre télégramme
du 21.n.s. annonçant l’expédition du
matériel télégraphique. Par première
occasion je vous enverrai les 232 frs.75.
avancés par vous au Ministre des
Postes et Télégraphes. Le Cte qu’il nous
a envoyé ainsi que la retenue de 20%
qu’il nous inflige dans l’ignorance
des prix auxquels il y aura lieu de
remplacer le matériel fourni, pourraient


donner lieu à bien des observations,
dans l’intérêt même de l’Admon
mais comme on est toujours mal venu
à exercer le rôle de conseiller je
préfère passer outre.
La damejeanne est destinée à
Edib Effendi le directeur de la
Douane. Il m’a envoyé le 1er de l’
an de magnifiques rahout loukoums
ce que j’ai expliqué comme une
inule à l’eau de vie. Si pourtant
vous préférez la donner à Mehmet
Ali Bey donnez-la et par le prochain
je vous envoie un baril de vin
pour Edib Effendi.
Quant à ce qui concerne la distribu-
tion de ces cadeaux ne pensez-


-vous pas qu’on pourrait se servir
de Christo plutôt que de Théodorakis.
A moins que Christo ne fasse le
faché ou que vous n’y voyiez
un plus grand désavantage.
Vous me demandez ce que je pense
du discours du Prince. Eh bien il est
évidemment pacifique, mais
pacifique jusqu’à l’écrasement.
De ce qu’un homme s’entoure des plus
formidables casse-têtes, massues
assomoirs et autres engins du
même genre, qu’il fait passer succces-
sivement sous les yeux de cent
qui l’entourent, en ayant soin
d’ajouter qu’il ne craint que Dieu
et que du reste il ne désire pas être
embêté, que peut-on conclure si ce


n’est qu’il veut dormir tranquille ?
Il y a certes une autre conclusion
à tirer, c’est que l’Allemagne
se croit parfaitement sûre de son
triomphe. Evidemment ce sont
là des paroles du maître. Sadowa
lui a donné l’hégémonie de l’Alle-
magne. La guerre de France lui
a assuré l’hégémonie de l’Europe
Occidentale. Et des armements
actuels avec ou sans guerre abou-
tiront à l’hégémonie du monde.
C’est au moins un programme
clair, et l’on doit de le tenir pour
dit.
                       Votre dévoué
                       Al Carathéodory







free counters


Opus