Transcription de la lettre d'Alexandre Carathéodory à Stéphanos Chryssidhys du 28 Mai 1886

N. Lygeros




                                    Samos Le 28 Mai/9 Juin 86
            Mon cher Chryssidy Effendi
Le Consul de Grèce Mr Ricaki est parti
il y a quatre jours pour Chio. Ce
voyage parait n’avoir eu que des
motifs de santé. Mais le bruit n’en
court pas moins qu’il sera bientôt
remplacé et même par son prédécesseur
Mr Stornaris qui appartient au parti
de Mr Tricoupi. Tout cela est bien
probable, aussi vu les antécéden[t]s du
Consul, l’immixtion qu’il s’était
arrogée dans les affaires intérieures et
les nombreux inconvénien[t]s et désagré-
men[t]s que sa conduite inconsidérée a


provoqués dans un passé très peu
éloigné, je crois bon de vous prier
de prévenir ces Messieurs du Ministère
p.e. Béefet Bey, et par lui
S.E. le Ministre, si vous ne voulez
pas faire cela directement, que
si pareille demande est faite par
la Légation de Grèce elle devra être
repoussée. Le Ministère a entre
ses mains la plainte que je lui
avais adressée dans le temps, sur
le compte de Mr Stornaris, et sa
nomination à un autre poste
consulaire n’avait pas le
centième des inconvénien[t]s de sa


présence dans l’île.
Comme vous êtes très au
courant de ce qui concerne cette
affaire je me borne à vous
la recommander tout spécialement.
            Tout-à-vous
            AlCarathéodory







free counters


Opus