Sacrifice Pontique

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Quand tomba Constantinople,
Les Pontiques ne cessèrent de se battre contre l’oubli.
Ils ne voulaient pas que meure le mythe.
L’empire de Trébizonde
Etait leur dernier chant pour la Ville.
Mais quand se brisa le komboloï d’Anatolie
Et que tomba la dernière perle de l’hellénisme,
Il n’y eut plus personne pour pleurer les Pontiques.
Du silence des chants
Apparaît la grandeur de leur sacrifice.







free counters


Opus