Le Français de Perse

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Sini : Qu’est-ce que tu écris ?
Giannis : Rien.
Sini : Rien tout simplement ?
Giannis : Il faut que j’étudie des feuilles.
Sini : Quelles feuilles ?
Giannis : Des esquisses.
Sini : Des esquisses ?
Giannis : Oui. Je les ai trouvées dans un vieux livre.
Sini : Un vieux livre ?
Giannis : Un livre perdu.
Sini : Puisque tu l’as trouvé, il n’est pas perdu.
Giannis : Puisque je l’ai trouvé il est perdu. Avant il était oublié.
Sini : Pourquoi l’as-tu trouvé ?
Giannis : Parce que je l’ai cherché.
Sini : Tu as cherché un livre oublié ?
Giannis : J’ai cherché notre mémoire.
Sini : Et où l’as-tu trouvée ?
Giannis : Dans une cellule.
Sini : Une cellule ?
Giannis : Une cellule sans barreaux.
Sini : Curieuse cellule.
Giannis : Curieux barreaux.
Sini : Qui a écrit ce livre ?
Giannis : Je ne sais pas. Un temps. C’est une traduction.
Sini : Une traduction ?
Giannis : Une traduction en français du persan.
Sini : Du persan ?
Giannis : Un livre de mathématiques.
Sini : Et pourquoi l’étudies-tu ?
Giannis : Parce que quelqu’un l’a écrit.
Sini : C’est utile à quelque chose ?
Giannis : À rien. Un temps. C’est pour ça que je l’étudie.
Sini : Je ne comprends pas.
Giannis : J’essaie de voir pourquoi notre peuple a oublié un livre inutile.
Sini : Mais parce qu'il est inutile.
Giannis : Dans ce cas pourquoi l’oublier ?
Sini : Mais parce qu'il ne l'a pas lu.
Giannis : Alors comment l’oublier ?
Sini : En tuant la mémoire.







free counters


Opus