Episode 4 : Le subterfuge pythique et les affres d'Oreste

N. Lygeros




Le Coryphée,  à Oreste et Pylade,

Etes-vous conscients du danger que vous encourez? Si les hommes d'Egisthe vous aper­cevaient, je ne donnerais pas cher de votre, vie!



Pylade

Tu as sans doute raison, mais nous sommes venus ici dans un but bien précis et notre présence est nécessaire.

Le Coryphée

J'entends bien et je connais votre but. Cependant Oreste pourrait être reconnu et dénoncé.



Oreste



Qui pourrait dénoncer la justice?



Le Coryphée




Le tyran fonde toujours son pouvoir sur la lâcheté et l'infamie de quelques hommes qui, une fois maîtrisés, peuvent terroriser tout un peuple et l'amener à agir de manière honteuse.



Oreste



Merci de ton conseil. Je prendrai garde à cela.



Le Coryphée, emporté.



Comment? Vous allez investir le palais et exécuter Egisthe en prenant seulement garde de ne pas être trahis. Mais vous courez à votre perte !



Pylade



Explique-toi, ami. Que veux-tu nous dire exactement?



Le Coryphée



Oreste, te souviens-tu de l'oracle pythique?



Oreste



II est resté gravé dans ma mémoire:

«Sans armée, sans arroi, seul tu égorgeras,

«par ruse et de ta main, les meurtriers du roi.».



Le Coryphée



Alors pourquoi ne pas suivre les paroles du dieu Apollon ?



Oreste



Que suggères-tu précisément?



Le Coryphée



Voici l'interprétation de l'oracle : vous vous présenterez au palais de la part de Phanotée le Phocidien, c'est le grand ami d'Egisthe et de Clytemnestre, et vous direz que vous leur apportez une nouvelle importante: la mort d'Oreste.



Oreste



Ma mort ?




Le Coryphée



Parfaitement ! Ta mort aux jeux pythiques : un accident fatal dans la course de chars.



Oreste



Mais alors je devrais mentir?



Le Coryphée



Ce mensonge te mettra à l'abri de leur courroux et te permettra d'agir plus librement. En faisant courir le bruit de ta mort, tu te donnes une chance de vivre et ainsi de mener à bien ton projet. Vous leur montrerez une urne avec les cendres d'Oreste et, dans leur joie, ils ne verront pas le feu de tes yeux qui les consumera à la première occasion.



Pylade



Ta ruse est digne de l'oracle! Qu'en penses-tu Oreste?



Oreste, sur un ton grave.



Je pense qu'il s'agit véritablement d'une ruse.



Le Coryphée



Tes ennemis ont agi de bien pire manière avec ton père, notre roi.

Oreste



Je ne combats pas à la manière de mes ennemis.




Le Coryphée



Pourtant, tout stratège doit connaître les tactiques ennemies pour mieux les combattre.



Oreste



Pour les combattre, oui ! Non pour les imiter !

Le Coryphée



Pourtant tu dois les haïr.

Oreste



Depuis la mort de mon père, c'est vrai. Mais je suis né pour aimer, non pour haïr.



Le Coryphée




Seulement, si vous n'utilisez pas ce subterfuge, vous serez pris et condamnés sans mé­nagement. Alors les meurtriers d'Agamemnon continueront à couler des jours paisibles, en maltraitant ta sœur. Electre.



Oreste



Jamais je n'accepterai cela. Silence. Quant à ton stratagème, pour qu'il fonctionne, il faudrait qu'Electre soit elle aussi persuadée de ma mort.



Le Coryphée



C'est exact ! Cela est nécessaire.



Oreste



Je ne veux pas faire souffrir ma pauvre sœur par ma mort imaginaire. Je sais de mon maître combien elle est sensible. Et je ne peux me résigner à cela.



Le Coryphée



Elle souffre déjà. Comme pour le corps, la seconde brûlure effacera la douleur de la première. La douleur de la pensée fera disparaître la douleur de la réalité.



Oreste



Comment peux-tu penser cela? Electre est une grande âme et elle souffrira d'autant plus. Je préférerais que l'on me crève les yeux plutôt que de lui faire subir cette torture inhumaine.



Le Coryphée



L'intensité d'une relation se mesure à la résistance de son point de rupture.



Oreste



Electre ne rompra jamais !



Le Coryphée



Oreste. souviens-toi de la guerre de Troie et d'Ulysse qui par son génie épargna d'in­nombrables vies grecques. Certains sacrifices sont nécessaires pour abattre le tyran. Et ce stratagème sera fatal au bourreau de ton père.



Pylade



Accepte, Oreste! C'est l'unique moyen de suivre la voie tracée par le dieu Apollon.



Oreste, pensif.



Ainsi ma mort sera notre cheval de Troie.



Le Coryphée
Précisément !



Oreste



Tu parcours le labyrinthe de la, pensée tel un Dédale de la stratégie.



Le Coryphée



Disons plutôt que je ne perds jamais le fil de la pensée.



Oreste



Et ton esprit est noueux comme un tronc d'olivier.



Le Coryphée



Ceci est une nécessité. Car le rameau de la victoire a besoin du subterfuge du tronc. Silence. N'oublie pas, Oreste, que le temps est un arbre sacré et que les branches du futur vivent des racines du passé !



Oreste



Même si je le voulais, je ne le pourrais pas ! Je suis né coiffé par les malheurs du passé.



Le Coryphée



Ne vois pas dans le passé qu'une source de malheur. Le passé est le gardien de notre mémoire. Sans lui toute vie perdrait son sens.



Oreste



Crois-tu réellement que ma vie ait un sens? Et celle d'Electre?



Le Coryphée



C'est notre vision du monde, basée sur notre mémoire, qui donne un sens à la vie. Sans l'esprit, la vie n'est qu'une succession d'événements. Un passage dans le temps. Avec l'esprit, la vie devient création.



Oreste



Ma vie n'est que tourments et tortures, mort et destruction. Et pour mieux me défendre, tu me demandes de mourir.



Le Coryphée



Je te demande de mourir, c'est vrai. Mais c'est pour ressusciter! Vivant tu n'es qu'un mort, mort tu deviendras le survivant ! Sans ta mort quelle serait la valeur de ta vie?



Oreste



Ma mort fera donc partie de l'œuvre de ma. vie !

Noir.













free counters


Opus