Le fils de l'innocence

N. Lygeros




Presque un siècle avait passé
Depuis les terribles évènements
Pourtant à sa grande surprise
Il était encore capable de pleurer
Lorsqu'il évoquait le souvenir douloureux
De l'unique être de son enfance,
Celle qu'il continuait à appeler maman
Malgré ses rides et ses cheveux blancs.
Les bourreaux de sa mère n'y pouvaient rien
Le survivant du génocide était resté Arménien.







free counters


Opus