Les premières et dernières pensées

N. Lygeros

Traduit du Grec par l'auteur




Sur la flexion du bois
De la mort tordue,
J’ai vu pousser à nouveau
Les pensées de la nature
Et de l’humanité.
Elles étaient si petites
Que je voulus les protéger
Et tombai sous l’arbre
Pour soulever le poids de sa mémoire.







free counters


Opus