La mort de l'homme libre

N. Lygeros




Sur cette table qui ressemblait à la nôtre, il écrivait
Des lettres, des articles, des pamphlets
A la plume, à l’encre de sa vie
Pendant que les gens ne cessaient de mourir.
Personne ne comprenait qu’il écrivait l’avenir
Aussi tout le monde le croyait à l’écart.
Mais lorsque l’encre sécha, que la plume se brisa,
Le temps de la révolution balaya les préjugés d’antan
Et il put enfin mourir en homme libre.







free counters


Opus