Le crépuscule des khatchkars

N. Lygeros




Dans le silence des solitaires, nul n'entend le cri de la pierre.

Nés pour protéger les hommes,
Les khatchkars ne peuvent se défendre
Lorsque ce sont des mains qui frappent.

Néanmoins la mémoire, même crucifiée, se tait mais n'oublie pas.







free counters


Opus