Croix sans clous

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Pourquoi les bancs sont-ils si grands, si c’est pour s’y asseoir tout seul ?
Pourquoi les arbres sont-ils sacrifiés pour un seul homme ?
Pourquoi du bois à l’horizontal pour nous crucifier ?
Peut-être le banc est-il la croix de la misère ?
Peut-être n’existe-t-il plus de clous ?
Peut-être nous faut-il désormais mourir
assis sur un banc
parce que les clous ont manqué ?
Peut-être vivons-nous parce que notre misère
ne nous permet pas
d’acheter
la seule chose
dont nous ayons besoin
la mort ?







free counters


Opus