M-classification II

N. Lygeros




A première vue, il semble que ce qui donne à la pensée son caractère singulier, c'est qu'il s'agit d'une suite d'états mentaux, et il semble que ce qui est curieux et difficile à comprendre à propos de la pensée, ce sont les processus qui se déroulent dans le medium, processus possibles seulement dans ce medium. Ludwig Wittgenstein

4. Il existe des corrélations entre la notion d'intelligence et celles de culture, pensée et découverte lorsque celles-ci sont extrêmes.

4.1 Si le quotient intellectuel est supérieur à 150, nous constatons une corrélation entre intelligence et culture. Comme si à partir de cette valeur l'individu se devait d'utiliser un substrat intellectuel enrichi.

4.1.1 Les tests verbaux, non limités dans le temps, sont efficaces pour mesurer cette corrélation.

4.1.2 Ces tests permettant l'accès à la connaissance encyclopédique, leurs aspects culturels ou la projection de l'activité mentale de leurs créateurs ne peuvent en aucun cas être négatifs. Car de cette manière, la difficulté culturelle apparente se transforme en une difficulté heuristique.

4.2 Si le quotient intellectuel est supérieur à 160, nous constatons une corrélation entre intelligence et pensée. Comme si à partir de cette valeur l'individu pouvait mener de front : rapidité de l'intelligence et puissance de la pensée.

4.2.1 Les tests spatiaux et numériques, non limités dans le temps, sont efficaces pour mesurer cette corrélation.

4.2.2 Intelligence et pensée sont différentes : l'une est innée et fluide, l'autre est acquise et cristallisée.

4.2.3 Nous pouvons apprendre à penser, non à être intelligent.

4.2.4 Les tests rapides mesurent l'intelligence simple et les tests non limités dans le temps mesurent la pensée complexe.

4.2.5 L'intelligence est une matière première que la pensée structure.

4.2.6 La pensée est le langage de l'intelligence.

4.3 Si le quotient intellectuel est supérieur à 176, nous constatons une corrélation entre intelligence et découverte. Comme si à partir de cette valeur l'individu éprouvait la nécessité d'utiliser son intelligence pour découvrir.

4.3.1 Seuls les tests extrêmes ont la capacité de mesurer cette corrélation.

4.3.2 L'esprit de synthèse engendre la nécessité de création.

4.3.3 La découverte est la finalité de l'intelligence.







free counters


Opus