Le Luxembourg et l'Union Européenne

N. Lygeros




La présidence luxembourgeoise a été exemplaire à plus d'un titre. Elle a non seulement montré et démontré l'efficacité d'un petit état à la tête de l'Union Européenne mais aussi sa capacité à résister aux pressions même en période de crise. Le premier exemple, c'est la réforme du pacte de stabilité et de croissance qui permet désormais de jouer sur les deux dimensions. Le second exemple, c'est celui de l'établissement de la nouvelle stratégie qui tient compte de la cohésion sociale et de la politique environnementale. Dans les deux cas, l'apport luxembourgeois peut être qualifié d'humain. Car la cohésion sociale devient à nouveau un fer de lance dans l'évolution de l'Union Européenne et la politique environnementale rend cohérente notre action économique. Cette vision très européenne dans le fond et dans la forme permet de mettre en avant des résultats qui n'attendent que d'être véritablement exploités afin de rendre plus efficace le fonctionnement de l'Union. Il s'agit aussi d'une mise au point par rapport à ceux qui ne cessent de critiquer l'Europe quant à son processus de modernisation. Par ailleurs, dans la tourmente que nous traversons actuellement le Luxembourg a toujours tenu bon malgré les divergences de points de vue de partenaires qu'il est difficile parfois de considérer comme tels a posteriori. De plus, le Luxembourg ne s'est jamais contenté d'une position conservatrice qui mettrait en avant uniquement les intérêts des quinze. Au contraire, sa politique a toujours été marquée par une grande solidarité en faveur des nouveaux états membres de l'Union Européenne. Et c'est en ce sens que nous considérons que le Luxembourg constitue un exemple à suivre en matière de vision européenne. Avec un esprit toujours ouvert quant à l'avenir de l'Union Européenne alors que certains se seraient contentés d'une place confortable en tant qu'état membre historique, le Luxembourg veut et va de l'avant. Aussi quant au processus de ratification du traité de la Constitution Européenne , la position luxembourgeoise est on ne peut plus claire. Dans le cadre de la nécessité d'une phase de réflexion pour certains de nos partenaires, la présidence luxembourgeoise demande avec insistance à l'ensemble des institutions européennes de participer activement aux débats à venir. Car il ne faudrait pas à nouveau que des campagnes locales ou nationales mais jamais européennes, ne prennent le dessus quant à l'évolution et l'avenir de l'Union Européenne. Le Luxembourg fait office de véritable conscience pour de nombreux européens qui désirent ardemment une Europe solidaire, sociale mais aussi compétitive. A travers sa présidence, le Luxembourg montre avec brio que vieillesse ne signifie pas nécessairement sénilité. Dans la vieillesse, il y a aussi le temps et avec lui la sagesse. Il est bien rare de voir un petit aussi sage. De nombreuses personnes prennent l'habitude de considérer les petits comme espiègles. Pourtant le Luxembourg a su faire parler de lui et le fera encore une fois à travers la signature populaire du traité de la Constitution Européenne. C'est à nous à présent d'œuvrer dans ce sens afin que cet exemple devienne véritablement européen même s'il doit en même temps être interprété comme un baroud d'honneur à l'encontre d'une nouvelle présidence qui ne semble pas encore avoir réussi à localiser l'Union Européenne.







free counters


Opus