Le Luxembourg en tant que paradigme européen

N. Lygeros




Via le traité de la Constitution Européenne et non seulement de la présidence, le cas du Luxembourg apparaît comme un paradigme européen et ce à plusieurs niveaux. Par ses caractéristiques géographique et historique, le Luxembourg permet la concrétisation de la signification du modèle européen. Malgré les critiques que subit l'Union Européenne qui n'est pourtant ni un club ni un cercle, l'existence même d'un pays de cette taille en son sein représente un contre-exemple pour ceux qui voient en elle une mondialisation à l'échelle continentale. L'histoire du Luxembourg montre que le choix européen pour ce pays leader a été fondamental et représente un véritable tournant historique. Il faut d'ailleurs préciser que ce choix a été une initiative. Son unification avec deux autres pays pour créer le Benelux et avec trois autres via le traité de Rome a engendré les bases de ce que nous appelons désormais l'Union Européenne. Cependant cette unification n'est pas une immersion au sens négatif du terme mais une intégration identitaire puisque le Luxembourg n'a rien perdu de ses caractéristiques et de son identité. Il n'a pas été submergé par une Europe toute puissante. Au contraire il s'est développé en son sein et a acquis le statut de modèle pour des pays de taille analogue. Via son existence, il a mis et il met en évidence la capacité des structures européennes à faire vivre dans son union, des pays qui n'ont pas forcément la même puissance. Le respect de cette dimension est absolument fondamental puisqu'il est la preuve vivante de la différence ontologique de l'Union Européenne avec un système totalement rigide et hiérarchisé. Le principe du respect de l'entité d'un pays indépendamment de sa taille ne peut être mis en cause. Il ne s'agit pas d'une volonté abstraite d'égalité formelle mais d'une réalité concrète. La présidence de l'Union Européenne par le Luxembourg en est l'une des démonstrations effectives. Ce fait aurait été tout simplement impossible à une autre époque ou dans d'autres régions du monde. Il représente aussi un modèle pour les droits de l'homme mais aussi pour celui des minorités. De même la possibilité d'effectuer un référendum pour un traité qui concerne l'ensemble de l'Union Européenne montre le caractère démocratique de l'Union Européenne vis-à-vis de ses pays membres. Le poids des pays est équivalent via le processus d'égalité et cela nul ne peut le nier. Il est donc fondamental dans le cadre de la poursuite du processus de ratification du traité de l'Union Européenne que le Luxembourg ait le droit de s'exprimer librement et ce indépendamment des influences et des pressions extérieures. Au même titre que tous les pays membres qui se sont déjà exprimés, le Luxembourg se doit de donner sa voix populaire à l'Union Européenne. Il représente un état membre à part entière et nul ne peut mettre en cause son intégrité. En tant que paradigme européen, le Luxembourg donne l'exemple non seulement à l'ensemble des petits états- membres de l'Union Européenne mais aussi aux citoyens de cette Union qui veulent conserver leur identité dans ce cadre démocratique qui protège leurs droits vis-à-vis du monde économique certes mais aussi éthique.







free counters


Opus