Absentéisme versus Extrémisme

N. Lygeros




Les analyses du référendum confirment l'influence d'une part de l'absentéisme et d'autre part de l'extrémisme. Même si cela correspond à un grand principe il faut cependant le préciser. En effet, l'absentéisme en lui-même n'est pas d'un seul tenant même lorsqu'il est apparemment peu présent de manière effective. Plus concrètement, la participation comporte elle aussi une part d'absentéisme car le vote ne correspond pas réellement à la question posée. Ce phénomène s'aggrave évidemment lorsque le référendum mélange différents niveaux de politiques, comme le local et le global ou le national et l'européen. Même si la question est claire et même si la réponse est bipolaire, il n'en demeure pas moins que les argumentations sont innombrables pour les électeurs car ils sont extrêmement sensibles aux données extérieures du référendum i.e. les conditions initiales. Aussi nous ne devons pas analyser les référendums à l'aide de raisonnements binaires. Nous nous retrouvons en réalité devant un phénomène chaotique qui est semblable au paradigme quantique. Même si le résultat doit être simple, il demeure essentiellement imprévisible quant à l'absentéisme visible et l'absentéisme fondamental. Par contre il est évident que l'extrémisme est tout à fait prévisible et par la suite visible puisque la quasi-totalité de son électorat potentiel devient électorat réel. Ainsi la combinaison de ces deux phénomènes nous rappelle fortement la célèbre maxime de Wiesel à savoir que la neutralité ne sert jamais aux victimes. Aussi il est nécessaire de réaliser que le référendum n'a de facto pas de caractéristiques démocratiques en raison de sa massification. En appliquant le théorème de Ramsey sur un ensemble à deux couleurs nous savons qu'il existe toujours un sous-ensemble monochromatique, aussi l'entité extrémiste dans le sens large du terme sera toujours présente. Ainsi la taille de l'absentéisme fondamental sera fortement corrélée au résultat final avec la combinaison du vote extrémiste. Même dans le cadre d'un processus typiquement gaussien initialement, s'il existe un sous ensemble relativement important en relation avec l'absentéisme fondamental alors la moyenne ne sera pas centrée. Ainsi au lieu d'être sensible aux conditions initiales extérieures, elle se stabilise du côté du choix extrémiste. Tant que nous ne prendrons pas conscience de ce phénomène intrinsèque statistique le référendum représentera un problème pour la démocratie.







free counters


Opus