Bestialissima pazzia

N. Lygeros




Tableau VII

 

Tout le groupe se trouve dans la bibliothèque.

L'orage gronde !

Agnès

Cette nuit sera terrible.

Eric

Transfigurée !

Olivier

La bifurcation a commencé...

Roland

J'ai mis en mémoire tous les livres qui portent le signe de l'oubli. Ils nous serviront d'indices...

Danielle, inquiète.

Vont-ils disparaitre ?

Lucien

C'est possible... Cependant nous n'avons pas d'autre moyen pour tester l'intrusion temporelle.

Agnès

Ils vont donc être sacrifiés !

Nestor

Je suis d'accord avec Agnès. Ils sont peut-être en mémoire, mais nous allons les perdre en tant que livres.

Lucien

Seulement sans leur perte nous ne pourrons déterminer la provenance de l'intrusion temporelle.

Un éclair illumine la scène.

Roland

Cible verrouillée ! Cible verrouillée !

Olivier

Le traceur fonctionne !

Eric

Ils vont effacer un livre...

Agnès et Nestor se précipitent sur les étagères.

Lucien, dans un cri.

Non ! Surtout pas !

Olivier, idem.

Ne touchez à rien ! L'effacement pourrait vous affecter.

Agnès et Nestor s'arrêtent brusquement. Ils se regardent. Ils semblent perdus.

Roland

Reprenez vos esprits ! Ils pourraient détecter notre présence.

Eric

Et notre mission n'aurait plus aucun sens.

Danielle

«Bestialissima pazzia.»

Lucien

Ce n'est que la première bataille de cette guerre.

Olivier

Et nous devons la perdre pour les vaincre.

Danielle

Et si l'oubli est trop fort ?

Roland

Nous aurons fait notre possible !

Danielle

Je ne peux pas supporter cette perte.

Lucien

Nous en supporterons bien d'autres.

Nestor

Le livre a disparu !

Il montre le vide avec son index.

Agnès

Ce n'est pas possible !

Elle s'approche de lui.

Nestor

Il y a de la poussière sur l'étagère !...

Agnès

Comme s'il n'y avait jamais eu de livre.

Roland

Je perds le signal !

Olivier

Comment est-ce possible ?

Roland

Il s'enfonce dans le temps.

Olivier

Que veux-tu dire ?

Roland

Il remonte.

Olivier

Ils effacent toute trace. Ils remontent la branche d'existence.

Lucien

Eteins l'ordinateur ! Vite !

Roland tape sur le clavier.

Roland

Je fais ce que je peux. Un temps.

Lucien

Ils vont attaquer tout ce qui est actif.

Olivier

Eloignez-vous de la zone des livres.

Agnès et Nestor reviennent.

Lucien

Ils ne se contentent pas d'effacer les livres...

Olivier

Ils effacent toute mémorisation.

Danielle

Mon Dieu, c'est comme si le livre n'avait jamais été écrit.

Agnès

Pourtant, le Maître l'a pensé.

Eric

Il restera à jamais un concept.

Roland

Sauf que je l'ai !

Il serre l'ordinateur dans ses bras.

Danielle

Pour combien de temps ?

Roland, surpris.

Que veux-tu dire ?

Danielle

En l'allumant, ne vas-tu pas l'effacer ?

Roland

Un virus pour l'initialisation...

Il regarde Olivier.

Olivier

La clef ?

Roland

Enclenchée !

Olivier

Donne-la moi !

Roland enlève la clef de l'ordinateur.

Lucien

Il vaut mieux être prudent.

Agnès

Ce n'est pas une guerre virtuelle.

Lucien

Elle a désormais la brutalité de la réalité.

Danielle

Ces brutes !

Agnès

Le pauvre Maître...

Eric

Il n'est plus à plaindre. Ce sont ses carnets que nous devons sauver.

Danielle

Mais à travers ses carnets, c'est à lui qu'ils s'en prennent.

Lucien

Pas seulement !

Olivier

A l'humanité toute entière !

Lucien

Et à nous tous !

Olivier

Car la mémoire c'est un morceau d'humanité dans notre intelligence.

Roland

Ces vautours s'en prennent à notre cerveau.

Olivier

Ils transforment l'énergie en masse !

Eric

Mais c'est insupportable

Lucien

A présent nous savons à qui nous avons à faire.

Roland

Je rallume l'ordinateur.

L'orage s'est arrêté.







free counters


Opus