Sur l'omniprésence de l'impuissance

N. Lygeros




En analysant le comportement des représentants de l'Union Européenne face à la candidature orientale nous ne pouvons manquer de constater qu'il manque de cohérence. Ceci est d'autant plus grave que nous sommes à l'aube d'un référendum sur la Constitution européenne qui va à l'encontre de ce projet de négociations. Nous avons entre autres montré que nous étions incapables de gérer des tensions totalement courantes pour des hommes d'expérience dans le domaine oriental. Nous ne tenons pas compte des peuples qui ont souffert dans leur chair de la politique de la Turquie car nous les considérons comme traumatisés. Cependant ces derniers sont beaucoup plus familiers des us et coutumes de celle-ci et leurs conseils nous seraient précieux dans ce nouveau contexte. Nous avons mis à l'écart la question orientale afin de nous consacrer pleinement au référendum sur la Constitution européenne sans nous rendre compte que la première met en péril la seconde. Car le peuple français est bien conscient malgré tout que ses représentants officiels ne le représentent pas réellement. Et la politique pédagogique qui consiste à expliquer les différences une fois que nous avons accepté l'incohérence des dispositions que nous prenons, ne peut suffire. La Constitution européenne va dans le sens de pères fondateurs de l'Union Européenne qui voulaient doter cette dernière d'une structure qui la renforce sur le plan international. Les élargissements successifs sont tous allés dans ce sens. Seulement maintenant la question orientale remet en cause toute cette philosophie. L'assise de l'Union Européenne n'est pas simplement économique, elle est aussi géographique et culturelle. Elle est génératrice d'une éthique sur le plan des Droits de l'Homme. Or cet ensemble de principes se trouve bafoué par de vils intérêts qui n'ont rien à voir avec tout ce que nous déclarons ouvertement protéger. C'est pour cette raison que nous considérons qu'il y aura certainement des tentatives de manipuler l'opinion publique française afin d'exploiter l'omniprésence de l'impuissance. C'est contre cette manipulation qui recherche notre collaboration que nous devons résister. Il nous faudra défendre la cause arménienne sans tenter une nouvelle fois de la mettre à l'écart afin de résoudre des problèmes plus urgents. Il nous faudra défendre la cause chypriote pour ne pas oublier les actes barbares. Il nous faudra défendre la cause des Droits de l'Homme car chacun de nos oublis coutera sans doute la vie d'une homme, la vie d'un résistant. Il nous faudra garder en tête que tout cela devra être effectué dans l'omniprésence de l'impuissance. Nous ne serons que très peu à défendre les idéaux de la France car tous les autres se contenteront d'être indifférents et se cantonneront dans une quotidienneté qui serait de toute manière compromise si ce réalisaient les décisions que nous sommes sur le point de prendre. Tout ceci ne nous laissera guère de repos mais c'est uniquement à ce prix que nous vivrons dans une Union Européenne que nous n'avons pas honte d'offrir à nos enfants.







free counters


Opus