La vérité de la caricature humaine

N. Lygeros


Leonardo ne recherchait pas la laideur
dans la caricature humaine
et encore moins la beauté.
Il contemplait la nature humaine
comme un achèvement de la création
d’une main de maître.
En sentant tous les détails
d’un visage de l’humanité inconnue,
il sondait la puissance de l’invisible.
Les hommes n’étaient pas beaux
mais c’étaient des hommes
et cela suffisait à Leonardo.