Transcription des notes d’A. Carathéodory sur la vision musulmane du butin légal

N. Lygeros


Du butin légal. Dans une expé-
dition militaire légale (autrement
c’est un vol) tout ce qui tombe au
pouvoir des vainqueurs constitue
le butin légal. On excepte de cette
loi générale les captifs Musulmans
de condition libre ; tombés au pouvoir
de leurs frères ils doivent recouvrer leur
liberté. Les vainqueurs n’acquiè-
rent cependant une propriété légale
sur le butin, qu’au moment où il est
transporté en pays Musulman .
Le Musulman qui, ayant été dépouillé
par l’ennemi, retrouve son bien au milieu
du butin, peut le réclamer et le reprendre
gratuitement (avant le partage légal).
L’ancien propriétaire d’un effet mobilier
a le même droit, lorsqu’il trouve cet
effet sur le territoire Musulman ou
dans un pays conquis. La loi canonique
détermine avec beaucoup de soin les règles
d’après lesquelles le partage du butin doit
être effectué parmi les vainqueurs. Ceux-ci
il ne faut pas l’oublier faisaient primitivement



la guerre à leurs propres frais.