L’essence de la page

N. Lygeros


Le Maître exercait sa pensée
sur chaque page du manuscrit.
Sa vision libertaire du monde
interdisait les interdits sociaux.
Un simple dessin, un croquis de l’instant
et une esquisse à la pointe d’argent
côtoyaient sans honte l’invention du génie.
Car son imagination n’avait de frontières.
Pénétré d’essence, il pénétrait le sens
sans limites et sans bornes.
Tel était le Maître de l’inutile.